Strasbourg : un marché flottant pour acheter ses fruits et légumes   -   Construction écologique : les promesses et les avantages d'une maison durable   -   Le gouvernement Norvégien attaqué en justice pour ses forages pétroliers en Arctique   -   Une cabane en forme de hibou vous invite à dormir hors réseau à Bordeaux   -   6 astuces pour imprimer vert   -   Yacouba Sawadogo, l’homme qui faisait reculer le désert   -   « Les semences traditionnelles sont systématiquement détruites par les multinationales »   -   Petit guide pour mieux connaître la dangerosité et les conditions de recyclage de nos plastiques   -   Les marges exorbitantes sur le BIO : quand la grande distrib’ se paye notre pomme   -   Pour la troisième fois, le projet de Total dans le récif de l’Amazone est rejeté !   -   L’Afrique du Sud, une destination parfaite pour l’éco voyage   -   Etats Généraux de l’Alimentation   -   Construction : la tendance maison saine !   -   Feux de forêts: nos solutions pour 2018   -   Si on écourtait nos nuits, on ferait sans doute moins de cauchemars   -   Une fois de plus, un jeune dauphin meurt pour un selfie…   -   Les poissons confondent l’odeur de leur nourriture avec celle des débris plastiques…   -   « Nous plantons une forêt globale pour contrebalancer la stupidité monumentale de Trump »   -   Des scientifiques ont hacké une plante pour la transformer en vaccin contre la polio   -   La mobilisation grandit contre le projet de « poubelle nucléaire » à Bure !

Nos enfants nous accuseront !

Mauvaise Haleine

Sorti en salles le 5 novembre 2008, le film documentaire de Jean-Paul Jaud, « Nos enfants nous accuseront », privilégie le changement du mode de production des aliments. Dénonçant le poids des facteurs environnementaux dans la survenue des cancers, il s’appuie sur l’exemple de la commune de Barjac (Gard) dont le conseil municipal a décidé que la cantine scolaire ne servirait que des repas bio.

Le film s’ouvre sur une énumération dramatique : « En France, l’incidence des cancers a progressé de 93 % en vingt-cinq ans chez les hommes » ; « En Europe, 70 % des cancers sont liés à l’environnement, dont 30 % à la pollution, et 40 % à l’alimentation. » Pire, une première séquence tournée dans une cantine servant des aliments conventionnels prend des allures de cauchemar : chaque produit est accompagné de la litanie des polluants contenus : métaux, pesticides, sans oublier conservateurs et correcteurs de goût, les fameux « E », suivis de trois chiffres.

MANICHÉISME

Là est le talon d’Achille du film. Outre le message culpabilisant : « vous empoisonnez et laissez empoisonner vos enfants », ce documentaire pèche par un manque de rigueur et un manichéisme outrancier. Le fait qu’un chiffre soit énoncé par un médecin ne suffit pas à en faire une vérité scientifique inattaquable. Donner des pourcentages d »augmentation de l »incidence des cancers sans énumérer les explications possibles et les débats existants, lister des polluants sans aborder la question de leur concentration dans des aliments et de l’écart avec les limites tolérables, conduit à des messages simplistes.

Les aliments issus de l’agriculture biologique sont peints sous un jour idyllique. Le bio présente d’incontestables avantages, ne serait-ce que par l’absence de recours aux pesticides et aux engrais azotés, source de nitrate. Ces aliments ne sont cependant pas exempts des risques présents dans l’agriculture conventionnelle. Dans son rapport sur les aliments issus de l’agriculture biologique publié en 2003, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) indiquait, par exemple, que les contaminations par les dioxines ou les métaux lourds, d’origine industrielle, n’étaient pas « spécifiques d »un mode de production particulier ».

Nos enfants nous accuseront est en revanche intéressant par la manière dont, à travers les discussions entre le maire et ses administrés ou entre les agriculteurs bio et les conventionnels, il pose la question de la faisabilité d’une autre logique que celle du marché, du productivisme et de la vision à court terme…

Paul Benkimoun paru dans l’édition du monde le 12.11.08

1 réflexion au sujet de “Nos enfants nous accuseront !

Le portail ecolo et bio