Les voitures autonomes s’apprêtent maintenant à envahir les rues de New York

Mauvaise Haleine

L’entreprise Cruise Automation devrait lancer ses voitures sans chauffeur sur les routes survoltées de Manhattan dès le début de l’année 2018.

Les taxis jaunes, camionnettes de livraison et autres berlines qui parcourent sans interruption les rues de New York devront cohabiter dès l’année prochaine avec des voitures autonomes.

Le trafic intense et le grand nombre de piétons font justement de Manhattan une zone d’essai aux « défis uniques »

Cruise Automation, une start-up spécialisée dans les logiciels de conduite automatisée appartenant au groupe General Motors, vient d’obtenir l’autorisation de faire rouler ses voitures autonomes en plein New-York dès le début de l’année 2018. Elle devient ainsi la première société à lancer sur les routes de Manhattan ce type de véhicules. Ces derniers, dans lesquels se trouvera pour le moment systématiquement un conducteur « de contrôle », seront testés sur un périmètre de 13 kilomètres carrés dans Manhattan-même, apprend-t-on dans les colonnes du Wall Street Journal. Des conditions à peu près similaires à celles des essais à grande échelle qui ont débuté il y a plusieurs mois dans les villes de San Francisco ou de Phoenix.

Alors que la circulation des voitures sans chauffeur soulève encore nombre d’interrogations, notamment sur la capacité des engins à prendre la « meilleure » décision en cas d’accident inévitable ou plus simplement sur la faillibilité de leur logiciel, une ville aussi densément peuplée que la Grosse Pomme apparaît comme un terrain des plus hostiles. Mais pour Kyle Vogt, directeur de Cruise Automation, le trafic intense et le très grand nombre de piétons font justement de Manhattan une zone d’essai présentant « des défis uniques » pour roder la technologie.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f6238122f531856fd-adfb-4196-8054-3047e7c5454b.png
Cruise Automation

Autre challenge de taille pour ces véhicules, en l’occurrence des Chevrolet Bolt entièrement électriques : les conditions climatiques bien différentes de celles auxquelles ils ont été « habitués » en Californie, la plupart des essais de l’entreprise créée à San Francisco ayant été réalisés dans l’état ensoleillé. On apprend également que la firme ouvrira un centre de recherche à New York, probablement pour des raisons logistiques.

Le fait que New York devienne à son tour une piste d’essai pour voitures autonomes laisse fortement présager que d’autres grandes villes s’y ouvriront bientôt à leur tour. N’oublions pas que d’ici moins de vingt ans, 21 millions de véhicules affranchis de tout conducteur devraient circuler dans le monde.

Source : http://mashable.france24.com/

Les voitures autonomes s’apprêtent maintenant à envahir les rues de New York
Noter cet article
Le portail ecolo et bio