Les Verts contre le chauffage des terrasses des cafés

Mauvaise Haleine

Trois élus verts français ont déposé une proposition de loi visant à interdire le chauffage des terrasses des cafés et restaurants afin de mettre un terme à un gaspillage, a confirmé vendredi leur secrétariat. Cette initiative est vivement contestée par les fabricants de tabac, les terrasses chauffées étant les derniers refuges des fumeurs qui fréquentent ces endroits en hiver …

article-verts-chauffageDans leur texte visant, Yves Cochet, Martine Billard et Noël Mamère – le quatrième élu vert de l »Assemblée nationale, François de Rugy, n’est pas signataire – proposent que les maires puissent refuser ou ne pas renouveler le permis d’installation d »une terrasse si elle est accompagnée d’un chauffage « contrevenant aux normes de déperdition thermique ».
Pour les trois députés écologistes, l’installation de braseros à gaz ou de radiateurs électriques a « explosé » ces dernières années, surtout depuis le 1er janvier 2008, date de l’entrée en vigueur du décret interdisant de fumer dans les lieux publics mais pas en terrasse même couverte. Les élus rappellent qu’en février 2008 le Parlement européen s’est prononcé pour l’interdiction en Europe des systèmes de chauffage pour terrasses « par un avis non contraignant » sur les moyens d »améliorer l »efficacité énergétique en Europe ».

« Aussi serait-il souhaitable que cessent les pratiques de chauffage sur la rue des terrasses de cafés ou de restaurants qui contredisent les principes de la Charte de l’environnement et la législation et la réglementation d »économie d »énergie qui s »impose pour le bâti », affirment-ils dans leur proposition.

Le groupe de tabac British American Tobacco a dénoncé cette initiative dans un communiqué adressé vendredi aux agences de presse et annonce avoir adressé la veille une lettre au Premier ministre français, François Fillon, pour lui demander de s’opposer à cette proposition.

La proposition de loi a de minces chances d »aboutir. Pour qu’elle soit examinée, il faudrait que le groupe de la gauche démocrate et républicaine (GDR), qui rassemble les députés communistes, Verts et divers gauche, la reprenne à son compte et la présente dans le cadre d »une « niche » parlementaire.
Mais on voit mal la droite au Palais-Bourbon – le groupe UMP dispose à lui seul de la majorité absolue – soutenir ce texte contesté à la fois par les fabricants et les marchands de tabac.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Les Verts contre le chauffage des terrasses des cafés
Noter cet article
Le portail ecolo et bio