Les EHPAD et le développement durable

Mauvaise Haleine

Dans le secteur médico-social, la démarche vers le développement durable peut être une opportunité en termes de rénovation énergétique ou la réduction des déchets et le gaspillage alimentaire. De nos jours, avec le réchauffement climatique, il devient obligatoire pour les structures sociales de mettre en place des pratiques responsables pour protéger les générations futures. En tant d’émetteurs de gaz à effet de serre, les EHPAD et les organismes médico-sociaux doivent concilier santé, bien-être et respect de l’environnement.

La définition du concept de développement durable

Ce concept a été mis en place en 1987 la première fois par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) à travers son rapport nommé « Notre avenir à tous ». Il s’agit de satisfaire les besoins de la génération actuelle tout en préservant la planète terre pour les futures générations. Le concept du développement durable se porte sur le volet environnemental, social/sociétal et économique. Ce concept met l’accent sur la responsabilité des organisations concernant leurs activités sur notre planète.

L’application du Grenelle I et II dans les EHPAD

Dans le cadre des lois environnementales dites Grenelle I et II, la France a décidé de réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 et d’augmenter la part des énergies renouvelables. Cette décision du gouvernement aura forcément un impact sur l’organisation des EHPAD dans la mesure où ils devront aussi participer au projet collectif de développement durable. Ainsi, selon Olivier Toma, Président du Comité pour le développement durable en santé (C2DS) « Les établissements doivent se préparer pour éviter de subir une triple taxation dans les années ».

La mise en place de taxe Carbone entrée en vigueur cette année n’arrangera pas les choses, car les EHPAD qui n’auront pas réussi à réduire leurs émissions seront lourdement sanctionnés à travers des taxes sur les énergies polluantes. Toutefois, engager des actions de développement durable ne s’improvise pas, il faut être capable d’anticiper l’avenir et de s’adapter à son environnement.

EHPAD : comment concilier santé, bien-être et développement durable ?

Selon l’article L4121-1 du code du travail, tous les directeurs d’EHPAD doivent « prendre des mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale » des leurs salariés. Actuellement, plusieurs EHPAD ont pris en compte le développement dans leurs actions. Les bons élèves ont agi sur l’amélioration des conditions de travail des salariés, le bien-être des résidents et la réduction des déchets.

 

Les EHPAD et le développement durable
Noter cet article
Le portail ecolo et bio