Strasbourg : un marché flottant pour acheter ses fruits et légumes   -   Construction écologique : les promesses et les avantages d'une maison durable   -   Le gouvernement Norvégien attaqué en justice pour ses forages pétroliers en Arctique   -   Une cabane en forme de hibou vous invite à dormir hors réseau à Bordeaux   -   6 astuces pour imprimer vert   -   Yacouba Sawadogo, l’homme qui faisait reculer le désert   -   « Les semences traditionnelles sont systématiquement détruites par les multinationales »   -   Petit guide pour mieux connaître la dangerosité et les conditions de recyclage de nos plastiques   -   Les marges exorbitantes sur le BIO : quand la grande distrib’ se paye notre pomme   -   Pour la troisième fois, le projet de Total dans le récif de l’Amazone est rejeté !   -   L’Afrique du Sud, une destination parfaite pour l’éco voyage   -   Etats Généraux de l’Alimentation   -   Construction : la tendance maison saine !   -   Feux de forêts: nos solutions pour 2018   -   Si on écourtait nos nuits, on ferait sans doute moins de cauchemars   -   Une fois de plus, un jeune dauphin meurt pour un selfie…   -   Les poissons confondent l’odeur de leur nourriture avec celle des débris plastiques…   -   « Nous plantons une forêt globale pour contrebalancer la stupidité monumentale de Trump »   -   Des scientifiques ont hacké une plante pour la transformer en vaccin contre la polio   -   La mobilisation grandit contre le projet de « poubelle nucléaire » à Bure !

Des scientifiques ont hacké une plante pour la transformer en vaccin contre la polio

Mauvaise Haleine

Des scientifiques britannique ont réussi à faire en sorte qu’une plante à tabac arrive à produire un simili-virus de la polio, nécessaire à la création d’un vaccin. Ces résultats pourrait changer la façon dont d’autres vaccins sont produits.

Guérir la polio grâce à une feuille de tabac ? Ce sera peut-être bientôt possible, si l’on en croit une nouvelle étude réalisée pour des scientifiques du John Innes Centre situé à Norfolk au Royaume-Uni. L’équipe a en fait réussi à intégrer le virus dans les feuilles d’une plante. Comment ? On vous explique.

VOIR AUSSI : Les humanitaires vont pouvoir envoyer des vaccins grâce aux avions en papier biodégradable

Comme l’explique la BBC, les scientifiques avaient comme but de transformer le métabolisme de la plante à tabac, pour que ses feuilles deviennent des usines “à vaccin contre la polio”. Il fallait donc embedder de nouvelles instructions dans la plante. Pour ce faire, ceux-ci ont pris le code génétique du virus de la polio, avant de le mélanger avec d’autres virus qui infectent naturellement des plantes.

Il ne restait plus pour les chercheurs qu’à intégrer ces nouvelles instructions grâce à des bactéries, ensuite utilisées pour infecter les plantes. Une fois la plante infectée, celle-ci s’est mise à produire des particules de simili-virus.

Le reste du processus est relativement simple : les feuilles sont mélangées avec de l’eau et de ce mélange est ensuite extrait un vaccin contre la polio. Celui-ci, testé sur des animaux en laboratoire, s’est avéré complètement fonctionnel

« C’est très prometteur, » explique le Professeur George Lomonossoff en charge de l’étude. « J’espère que nous pourrons produire des vaccins grâce aux plantes dans un futur proche. »

Implications scientifiques importantes

La recherche, soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé, intervient alors la communauté scientifique cherche à remplacer le vaccin de la polio. Cette maladie, qui peut causer une paralysie permanente, est encore présente dans certaines parties du monde.

Le problème du vaccin actuel est qu’il est préparé grâce à un virus de polio affaibli, et non avec un simili-virus. La méthode traditionnelle pose des risques, notamment que le virus se réactive ou se réveille.

« Les vaccins actuels contre la polio sont produits grâce à de larges quantités de virus vivant, ce qui pose un risque de fuite important, » explique le Docteur Andrew Macadam, scientifique à l’Institut britannique pour les contrôles et standards biologiques, toujours à la BBC.

Cette nouvelle technologie pourrait d’ailleurs ne pas se limiter au virus de la polio. Du moment que les chercheurs ont accès au code génétique du virus, ils pourraient théoriquement arriver à l’encoder dans à peu près n’importe quelle plante. Reste encore à tester le nouveau vaccin sur des humains.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Source

Le portail ecolo et bio